Les supports

Les différents modèles de char à voile

Classe 2

C’est le plus grand char à l’heure actuelle. Grand frère du Classe 3, il en possède les qualités avec une surface de voile comprise entre 8 m² et 11,3 m², un essieu d’un minimum de 3,65 m et une longueur hors tout plus importante. Certains possèdent encore un double volant, l’un pour la direction, l’autre pour border la voile. Le pilote est en position semi-assise ou couchée. On rencontre ce type de char essentiellement dans le Nord de la France et en Belgique.

Classe 3

Le Classe 3 apparaît dans les années 60. C’est un engin profilé qui se conduit allongé dans une caisse fabriquée en matériaux de synthèse. Sa vitesse dans de bonnes conditions de vent est d’environ 120 km/h.
Jauge Classe 3:Surface propulsive 7.35 m² – Largeur 3.5 m- Empattement avant-arrière 3.8 m – Poids minimum 100kg – Hauteur de mât maxi 6.10 m
Jauge Formule A : la classe Formule A a été adoptée pour permettre une entrée dans la catégorie Classe 3 plus sécurisante pour les néophytes du mat aile et pour un coût moindre.
Surface propulsive 7.35 m² – Largeur 3.5 m – Empattement avant-arrière 3.8 m – Poids minimum 110kg – Hauteur de mât maxi 5 m – Largeur de mat maxi 0.30 m

Crédits photos @CLASS 3 World Society

Classe 5

Le classe 5 apparaît pour la première fois en championnat du monde en 1980. Il a été créé dans le but d’ être plus accessible que les imposants classe 2 et 3 et pouvoir rouler sur des plages plus petites. En 30 ans d’existence, la classe 5 a été la plus évolutive, tant sur les formes de châssis que le développement des gréements. C’est devenu un char poussé technologiquement, par l’utilisation de matériaux toujours plus légers et résistants. En résumé, c’est le char évolutif, rapide, léger et réactif, qui s’adapte à un maximum de plages. Surface propulsive 5,5 m² – Largeur 2 m – Empattement avant-arrière 2,5 m – Poids minimum 50 kg – Roues arrière 26″

Classe Standart

Créé en 1989, le Standart est un monotype à taille humaine entre la Classe 3 et la Classe 5. Avec des accélérations presque équivalentes au Classe 3, une maniabilité équivalente au Classe 5, une grande sécurité par vent fort, sa prise en main est rapide pour les débutants. L’ergonomie de la coque et le réglage en quelques secondes du palonnier lui permettent d’être piloté par des personnes mesurant 1,50 m à 2 m. Démonté, les éléments roues, essieux, voile et haut du mât, se rangent dans la coque (transport sur galerie de voiture). Le châssis acier et aluminium suspend la coque polyester conférant, par la position des essieux, un pare-chocs en avant du pilote. Cette architecture apporte un excellent cœfficient de franchissement des obstacles (bâches d’eau).

Classe promo sport

La première apparition de cette classe a vu le jour dans les années 80 et se veut intergénérationnelle.
Ce char est le premier char à profil dynamique de compétition pour les compétiteurs âgés de plus de 15 ans et sortant de la classe jeune et pour toute personne souhaitant entrer dans la compétition, accessible avec licence fédérale et adhésion à un club.
Le char promo sport est présent dans la majorité des clubs de l’hexagone, qui comptes des équipes plus ou moins importantes. Ils proposent des entraînements très encadrés par des moniteurs d’état ou des bénévoles expérimentés. Ce qui garantit un appui sérieux en terme d’apprentissage et de soutien technique.

Compétitions

Les compétitions sont réglementées :
– Organisées par les club, elles sont dirigées par un directeur de course,
– Elles bénéficient de moyens de sécurité,
– Le circuit est balisé,
– Les règles de roulage sont abordées au cours d’un briefing obligatoire,
– Les manches durent de 20 à 30 minutes et sont lancées au départ d’une ligne numérotée.

Classement

Le classement final résulte des différentes places obtenues et ce au moyen du logiciel de classement fédéral et surtout grâce aux bénévoles affectés au marquage des voiles dans les bouées.
La composition des pilotes se veux mixte, pilotes féminins et masculins concourent ensemble.
Le niveau de compétition commence à l’échelon de la région ( course de ligue), ensuite vient le niveau national (grand prix), il peut y avoir également quelques championnats internationaux (sur sélection fédérale).
Chaque fin de saison voit les meilleurs pilotes de leurs catégories honorés d’un titre régional, également national sur leurs résultats cumulés de leur saison qui s’étend de juillet à fin juin.
Cette classe se voit aussi représentée au cours des championnats de France jeunes organisés chaque année par une ligue régionale.

Classe 7

Le Règlement International de roulage et de course établi par la Fisly définit la Classe 7 comme suit : tout char à voile se pilotant debout, le gréement ne pouvant être maintenu vertical que par la présence du pilote. Cette classe est plus connue sous le nom de Speed-Sail®, une marque déposée dominante sur le marché, landboard ou planche à voile sur pneumatique. Elle relie les principes du skate-board (mais la planche est de dimension plus importante) et de la planche à voile. Conçu par un véliplanchiste en mal d’entraînement, cet engin est devenu aujourd’hui très populaire du fait de son prix modique, de son caractère peu encombrant et des excellentes sensations qu’il fournit. Sport à part entière, il compte désormais de nombreux adeptes.

Kart à voile 5,60

La première compétition internationale de ce support a vu le jour au cours des championnats du monde à Cherrueix en 2014.
Classe internationale à par entière, le kart à voile se pratique sur plage, et également dans des espaces in-land, mais doit néanmoins se faire dans le respect de la réglementation. Pratiquer le kart à voile en club permet de bénéficier également d’un soutien technique précieux pour les débutants.
D’une envergure réduite, ce petit char se veut maniable, facilement transportable, et d’une polyvalence qui en fait un support multi-rôle.
Il est donc praticable en loisirs, comme en circuit de compétition avec un très bon rapport sensation budget.

Classe 8

Plus communément appelé char à cerf-volant, le classe 8 a été inventé dans les années 90. La géométrie du char à cerf volant reprend celle des chars à voile c’est à dire un châssis avec 3 roues :
2 roues à l’arrière et une roue directrice à l’avant. Suivant la plage, plusieurs roues peuvent être utilisées par le pilote de classe 8 :
des roues larges pour le sable mou et des roues fines pour le sable mouillé et dur permettant une grande polyvalence. En plus de son choix de roues, le pilote utilise des ailes de surfaces différentes (entre 2 et 16m² environ) en fonction de la force du vent. Le pilote est équipé d’un harnais lui permettant de piloter et supporter la traction de son aile. Très maniables et peu encombrants, ces engins se démontent intégralement et peuvent se ranger dans le coffre d’une voiture. Largeur moyenne : 150 cm / longueur moyenne : 200 cm / poids maximum : 60 kg.

A compter de 2009, il y aura deux séries en classe 8 avec l’arrivée de la classe 8 Promo, un char moins couteux avec une jauge plus restrictive qui servira pour les séniors et les jeunes.

Classe Blokart

Le Blokart® est un char de dimension réduite et dont la conduite est au guidon. Conçu et fabriqué depuis 2000 en Nouvelle Zélande par Blokart-International, cette monotypie regroupe aujourd’hui plus de 16 000 Blokart dans le monde. Les pilotes bénéficient d’un calendrier de compétitions Internationales à travers le monde. Il permet sans adaptation l’accès en loisirs comme en compétition à la pratique des personnes présentant un handicap. Son encombrement et conduite précise en font un « kart à voile » très joueur à la portée de tous pouvant évoluer sur des terrains variés: plage, parking, tarmacs, terrain de sport, etc. Il est décliné en trois finitions Classic, Sport et Pro, il est léger (29kg) et démontable pour un transport aisé. Son poids lui permet de voyager en soute ou dans un coffre-auto, facilitant compétitions et raids lointains. Support de plusieurs expéditions en Afrique (Ténéré 2006, Dakar No Oil 2009), Amériques (Argentine Pérou 2009), Asie (Mongolie 2006 & 2007), Océanie… les Blokart sont aussi de véritables engins d’exploration.

 Nouveau Supports jeunes

Saphir

 

mc2

 

Nano